Conv aR

La convention aR est un moment de rencontre et d'échange auto-organisé entre artistes autour de projets non exposables.


Guide pratique


Préambule

Enjeux et objectifs

La convention aR se propose de créer un contexte de sociabilité où les artistes qui développent des pratiques hors exposition trouvent l’occasion d’échanger leurs expériences.

Avec le terme “exposition” la convention aR récuse le média hégémonique de l’exposition, historiquement déterminé par le marché et l’institution, quelles que soient ses qualités expérimentales et son apparent détachement des dispositifs de monstration conventionnels. Mais “hors exposition” ne signifie pas invisible ou asocial.

Les artistes qui participent à la convention aR sont décidés à quitter les pratiques d’expositions et s'engagent le temps d'un week-end à respecter les modalités de participation définies dans le présent guide (amendable chaque année collectivement).

La convention aR ne détient aucun monopole sur le principe des conventions entre artistes. Libre à chacun d’organiser d’autres convention en d’autres circonstances, à un autre rythme et sous d’autres formes.

Historique

La première convention aR s'est tenue au couvent de La Tourette en février 2015. Les suivantes ont été organisées à la ferme de La Mhotte (sept. 2015), à Bataville (sept. 2016), sur l'île Sainte Marguerite (sept. 2017), à la maison Auriolles (sept. 2018 et 2019) et à la Villa Erialc à Sète (sept 2020).

La dénomination de convention a été adoptée par analogie aux pratiques amateurs. Les conventions sont des rassemblements ponctuels de passionnés de tel ou tel hobby (science-fiction, anime, origami, etc.).

Le nom aR a été proposé pour "petit a" (un art qui ne se soucie pas de revendiquer le statut artistique - avec un A majuscule - de ses propositions) et pour "grand R" (un week-end au grand air, loin des institutions culturelles et du marché de l'art).


I - Avant la convention

Choix du lieu et de la date

Chaque année, la convention aR se tient dans un lieu différent, accessible en transport en commun et le plus économique possible en terme d’hébergement et de ravitaillement pour permettre à un maximum d’artistes d’y participer selon son niveau de revenu.

Le choix de se réunir à la fin de l’été permet de bénéficier à la fois d’un temps clément et de tarifs de transport avantageux (hors-saison).

La convention aR se tient en dehors des grandes métropoles où le risque de passer en coup de vent comme à un vernissage serait au détriment de s’immerger dans le travail des uns et des autres.

L’hébergement et les équipements sur place doivent permettre de loger environ une trentaine de personnes. Il n’y a pas de limite au nombre de participants.

Rôle des organisateurs

Les organisateurs sont les personnes bénévoles pour organiser sur place la logistique, avant, pendant et après la convention. Quelques mois ou semaines au préalable, elles proposent un hébergement à l’ensemble des participants via la mailing-list. Une fois les organisateurs désignés, la confiance et la responsabilité leur est accordée et les participants apportent leur soutien et leur aide. Il est souhaitable que les organisateurs changent chaque année.

Principe de cooptation


Selon un principe de cooptation, les artistes qui ont déjà participé au moins une fois à une précédente convention aR invitent à leur tour d'autres artistes sensibles aux enjeux de la convention aR. Dans ce contexte, la question n'est pas tant de savoir qui est artiste ou qui ne l'est pas (statut professionnel) mais de partager les différentes manières dont l’art et son histoire sont inscrits en chacun de nous. Des personnes extérieures au champ de l’art peuvent également être invitées.

Les artistes conviennent de ne pas inviter de commissaires d'exposition (se définissant comme tels).

Les participants à la convention aR doivent veiller à ne pas reconduire les inégalités de classe, de race, de sexe et de genre qui structurent la société de façon systémique. La convention échouerait à ne pas s’ouvrir aux minorités où se développent des pratiques artistiques nouvelles et radicales, hors expositions.

Inscription et co-financement

La convention aR comme toute convention fonctionne sur le volontariat et la libre inscription. Elle n’a pas de forme juridique particulière ni même celui association loi 1901. Elle est composée d’un regroupement libre et temporaire d’individus. En conséquence les frais de transport, d’hébergement, et les repas sont à la charge de chaque participant. Une participation peut être demandée pour la location des espaces de rencontre et chaque participant doit s’en acquitter individuellement. L’assurance de responsabilité civile de chaque participant est engagée pendant la convention. Les organisateurs n’ont aucun moyen de tirer un bénéfice financier de la convention. Les organisateurs demandent aux participants de remplir un formulaire d’inscription.



II - Pendant la convention

Déroulement de la convention

Il n'y a pas de spectateurs, uniquement des participants. Participer suppose une co-présence durant les trois jours. Le premier jour, un planning des différents formes de rencontres est collectivement mis en place. Si deux propositions se superposent, il conviendra de réfléchir aux moyens de ne pas les mettre en compétition.

Modalités des rencontres

Chaque participant inscrit au planning de la convention la présentation d’un travail ou organise une activité ouverte aux autres participants ou encore fait part d'un projet non réalisé pour lequel il sollicite des avis ou des collaborations.

La forme que prend chacune des contributions est libre, comme la manière d’investir les lieux. Libre aussi à chacun d’en accepter les modalités ou de ne pas suivre telle ou telle proposition, laissant aux autres la capacité d’en faire l’expérience sans à priori. Au choix de l’artiste, les discussions ne sont pas systématiques non plus au terme des présentations. De nombreux moments informels permettent de formuler un avis à posteriori avec du recul et/ou de s’entretenir avec les autres participants sans entamer le cours des rencontres inscrites au calendrier. Il s’agit de permettre un maximum d’initiatives et d’imaginaires d’advenir sans l’accompagner trop vite d’un retour critique.

Il est recommandé d'éviter les exposés rétrospectifs auto-biographiques, même en guise d'introduction ou de mise en perspective d'un projet récent pour éviter de retomber dans une logique de légitimation.

Un soutien logistique peut être demandé sur le mode du bénévolat.

Logistique

Il est à prévoir un ensemble de points pratiques que les organisateurs auront à penser, à gérer ou à déléguer aux participants dont voici une liste non exhaustive :
- Le formulaire d’inscription avant la convention.
- La navette entre la gare ou la station de bus la plus proche et le lieu de la convention.
- Le mode de couchage.
- L’accès aux sanitaires.
- Les repas (approvisionnement, cuisine, vaisselle).
- La comptabilité (décompte des frais, ardoises, etc.)
- L’accès à Internet, à un vidéo-projecteur et des enceintes portatives

Les tâches domestiques n’étant pas genrées, elles incombent à l’ensemble des participants. Elles peuvent éventuellement faire l’objet d’une proposition spécifique des participants de la convention.

Les festivités nocturnes sont possibles dans la mesure où elles ne perturbent pas le sommeil des participants ni les activités prévues au calendrier.

III - Après la convention

Bilan et amendement collectif du guide

En assemblée générale, les participants tirent un bilan à la fin de chaque convention aR dont les différents compte-rendu sont diffusés sur la mailing-list et font évoluer le présent guide.

Positions théoriques individuelles

Les positions théoriques concernant les enjeux de la convention sont consignées en marge du présent guide sous le nom de son auteur (ou de son pseudonyme) et n’engagent pas nécessairement tous les participants.

Documentation
Chacun des participants est libre de documenter son expérience de la convention. Aucune documentation officielle ni aucun support de communication n'existent. Seul le guide pratique est disponible sur Internet afin de présenter la convention aR aux nouveaux invités.